La nouvelle normalité après la crise du COVID-19

Article de Pamela Ghosal, Directrice générale du service communication marketing de la région EMEA, OKI Europe Ltd.
 
La pandémie de coronavirus a transformé nos vies, dans le monde entier et de différentes manières. Le mode de vie auquel nous étions habitués depuis des années a été bouleversé en un instant. Notre liberté a été suspendue et nos routines interrompues au profit de la distanciation sociale afin de réduire la propagation du virus.
 
Il est certain que nous attendons tous avec impatience la fin des restrictions temporaires et le retour à la vie normale. Quels seront les changements observés après cette crise ? Les choses seront-elles différentes ? 
 
Espérons que chacun d’entre nous appréciera davantage ses libertés, ses relations et son mode de vie, malheureusement considérés comme acquis par beaucoup d'entre nous jusqu'à présent. Mais qu'est-ce qui aura définitivement changé après cette pandémie ?
 
Une nouvelle façon de travailler
 
Bon nombre de personnes estiment que la crise du Covid-19 aura un impact sur le fonctionnement des entreprises, indépendamment de leur taille et de leur secteur d'activités. L'impact sera probablement permanent et profond. Il se peut que les employés apprécient le télétravail et s'interrogent sur l'importance de leur présence au bureau. De même, des entreprises autrefois réticentes sur le travail à distance ont été contraintes de l'adopter et constatent qu'il n'engendre pas nécessairement une baisse de la productivité. Par conséquent, les entreprises pourront assouplir les politiques de travail flexible et songer au télétravail comme pratique courante. 
 
Comme l'affirme le directeur général de WordPress, Matt Mullenweg : « Des millions de personnes pourront supprimer les longs trajets et l'obligation de se rendre au bureau quand un membre de la famille est malade. Cela pourrait être l'occasion de repenser notre façon de travailler. »
 
Nous pouvons faire évoluer le lieu de travail, mais aussi la manière de travailler. Beaucoup d'entre nous se seront rapidement adaptés aux réunions à distance via des plates-formes de visioconférence et continueront à utiliser cette technologie une fois la crise passée. Les entreprises aussi pourraient décider de réduire les déplacements des employés après s'être rendu compte que les objectifs peuvent toujours être atteints sans réunions en présentiel. 
 
Réévaluer ce qui est important
 
Les méthodes de travail vont évoluer, c'est indéniable. Cependant, un grand nombre de personnes se seront senties bloquées chez elles et seront heureuses de retrouver un environnement de bureau familier, connu et apprécié. Elles souhaiteront désormais s'entretenir en face à face autant que possible et apprécieront d'autant plus de pouvoir le faire. 
 
Reconnaître ce qui compte vraiment s'appliquera également au reste de notre vie. La célèbre citation de Bill Shankly, légende du Liverpool FC, « Certains pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je peux vous assurer que c'est beaucoup plus important que cela », sonnait vrai pour des millions d'amateurs de sport. Aujourd'hui, elle est absurde. La crise nous a contraints à repenser le culte autour des joueurs de football, des athlètes connus et de la culture de la célébrité. Elle nous a permis de faire une pause et de réfléchir aux choses qui méritent vraiment que nous leur accordions de l'importance dans la vie. 
 
Après la pandémie, une nouvelle reconnaissance émergera envers les personnels essentiels, tels que les médecins et les infirmières, et tous ceux qui contribuent au bon fonctionnement de notre société : les éboueurs, les commerçants et les employés du secteur des transports. Ces emplois, auparavant considérés comme des emplois à faible niveau de compétences ou à faible valeur, se sont avérés essentiels dans tous les pays. 
 
Chaque seconde compte
 
Lorsque la vie reviendra à la normale, les gens souhaiteront avant tout passer le plus de temps possible avec leur famille, leurs amis et leurs proches qu'ils n'auront pu voir qu'à travers un écran pendant des mois. Même si la technologie a permis les interactions sociales, il n'y a rien de plus important que de pouvoir regarder ses proches dans les yeux, leur tenir la main ou les serrer dans ses bras. Ces choses-là ne doivent plus être considérées comme acquises. Espérons-le, ces changements de perspectives et de priorités seront le résultat le plus positif de cette période extrêmement difficile. 

Contacter OKI Suisse

linkedin twitter youtube facebook okishop