Assistance

Comprendre le poids du papier


De tous les matériaux qui ont été utilisés à travers les âges, le papier est devenu le plus largement utilisé dans le monde entier. En fait, les États-Unis à eux seuls en consomment environ 70 millions de tonnes chaque année1! Mais pourriez-vous faire la différence entre les innombrables types, épaisseurs et poids de papier à photocopie par rapport au papier cartonné? Probablement pas.
 
Le poids du papier défie le bon sens et laisse parfois quelque peu perplexe. C’est pourquoi OKI propose cette ressource à ceux qui ont besoin d’un guide général sur la façon de choisir le bon papier pour leurs besoins d’impression particuliers. Vous trouverez ci-dessous de plus amples détails sur les méthodes les plus couramment employées pour comprendre le poids du papier, des outils pour vous aider à déterminer et faire la distinction entre les divers types de supports d’impression, et enfin, un tableau de conversion du poids du papier qui permet de comparer les poids communément utilisés.
 
N’hésitez pas à ajouter un signet à cette page pour référence!

Spécification du grammage du papier

Compas numérique
Compas numérique
Le grammage du papier est un élément important à considérer lors de l’impression. Un support plus épais est souvent synonyme de qualité et de durabilité. Hélas, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les diverses méthodes d’étiquetage du poids d’un papier. Tout d’abord, les méthodes courantes pour préciser le grammage et l’épaisseur du papier sont au nombre de trois : Poids à la rame U.S. (bond, édition, index, couverture, étiquette, points, offset), poids métrique (GSM ou g/m2) et, souvent interchangeable, points ou millièmes (relevé de l’épaisseur du papier au compas).
 
Les poids à la rame U.S. créent le plus de confusion, du simple fait que le même papier peut produire différentes valeurs selon la « force du papier » appliquée pendant sa fabrication. Qui plus est, des valeurs élevées ne concordent pas toujours avec un support d’impression plus solide/épais. Par exemple, une feuille de papier de 100 lb est en fait plus mince qu’un papier couverture de 80 lb.
 
La « force du papier » se définit comme le poids en livre d’une rame (500 feuilles de papier) coupée à son format de base; à savoir avant d’être coupé au format lettre ou légal, le papier est pesé et classé dans une catégorie. Les formats les plus courants, que vous reconnaîtrez peut-être, sont Bond, Surfin, Édition, Couverture, Index et Étiquette. Une feuille de papier Bond non coupée fait 17 x 22 pouces, et une feuille de papier couverture non coupée, 20 x 26 pouces. Si 500 feuilles de papier bond (17 x 22 pouces) pèsent 20 lb, une rame de papier coupée au format lettre sera étiquetée comme faisant 20 lb. Si 500 feuilles de papier couverture (20 x 26 pouces) pèsent 65 lb, une rame de ce papier émargée au format tabloïde serait désignée comme faisant 65 lb. Même si cela peut paraître fastidieux à comprendre, ne vous laissez pas déstabiliser! Les imprimeurs professionnels ne parviennent pas toujours à se rappeler toutes les permutations. D’après leur expérience dans le domaine de l’utilisation d’un petit sous-ensemble, ils savent plus ou moins à quoi s’attendre quand ils optent pour du papier bond de 24 lb par rapport à du papier couverture de 60 lb ou à du papier index de 110 lb.
 
Chaque support sert souvent à des fins précises. Vous trouverez ci-dessous les descriptions élémentaires et quelques exemples « concrets » des principales applications de supports d’impression. Placez votre curseur au-dessus de chaque image pour voir une courte explication de chaque type de papier.
La mesure métrique est heureusement presque toujours affichée avec le poids de base des États-Unis. La mesure métrique (parfois appelée grammage) est le poids réel d’une feuille de support de 1 x 1 mètre carré. Comme la même taille de feuille est ainsi toujours pesée, l’unité g/m² (grammes par mètre carré) fournit une échelle plus uniforme pour juger du poids et de l’épaisseur du papier.
 
Vous pouvez également toujours mesurer l’épaisseur d’une feuille de papier à l’aide d’un compas. Les supports spécialisés sont souvent fournis en points ou 1/1000 de pouce. Un support de 0,012 pouce d’épaisseur serait qualifié de support de 12 points.

Tableau de conversion du grammage

Le tableau suivant sert de référence pour comparer les poids du papier selon les différentes échelles. Les valeurs en gras sont les poids les plus courants.
 
Supposons que vous deviez, par exemple, imprimer 5 000 dépliants. Un grammage de papier courant pour cette application pourrait être un papier texte de 375 g/m² (100 lb). Si vous souhaitez utiliser un papier de copie de base pour usage quotidien, vous pourriez peut-être choisir un papier de 90 g/m² (24 lb).
 
Le grammage et les types de papier utilisés dans l’industrie de l’impression ne sont pas faciles à comprendre. Cependant, il est utile d’en comprendre les bases, que vous travailliez dans le commerce de détail, la publicité, l’informatique, les finances, pour une PME ou pour une grande société.
 
Poids de base, É.-U.CompasSystème métrique
PapierTexteCouvertureIndice1 point = 0,001 poGSM (g/m2 )
205075
246090
2870105
3280120
369050136
38100556,0140
431106090162
4712065978,0177
5474110199
588012010,0218
90135245
9314012,0253
100150271
11517014,0310
13020016,0350

Le saviez-vous? Origines du terme papier « à lettres » (ou « bond » en anglais) :

Le nom de papier « bond » ou à lettres provient du fait qu’il était initialement formulé pour des documents tels que des titres (bond) du gouvernement. Il est désormais utilisé pour le papier à en-tête, d’autres fournitures de bureau et le papier pour imprimantes électroniques.

Prenez part à la conversation OKI

Facebook LinkedIn YouTube Twitter

© 1995-2018 Oki Data Americas, Inc.